Comparer location vide ou location meublée

Louer vide ou meublé ? Les principales différences...


  • Durée minimum du bail :

- Location vide : 3 ans quel que soit le locataire.
- Location meublée LMNP : 1 an ou 9 mois si le locataire est un étudiant.

  • Préavis de résiliation :
- Location vide : 3 mois pour le locataire et 6 mois pour le propriétaire bailleur.
- Location meublée LMNP : 1 mois pour le locataire et 3 mois pour le propriétaire bailleur.

  • Dépôt de garantie :
​- Location vide : 1 mois de loyer
- Location meublée non professionnelle : pas de montant maximum obligatoire mais généralement 2 mois.
  • Fiscalité :
​La location vide et la location meublée n'entrent pas dans la même catégorie de revenus.

- Location vide : déclaration des revenus fonciers
- Location meublée non professionnelle : déclaration BIC (bénéfices industriels et commerciaux)

  • Mobilier :
- Location vide : aucun
- Location meublée : liste du mobilier obligatoire fixé par la loi ALUR pour les locations à partir du 01/09/2015

  • Régime déclaratif forfaitaire ou réel :
Dans les deux cas il est possible d'opter

Pour une comptabilité réelle pour laquelle seul sera imposé le montant des revenus locatifs après déductions des différentes charges et intérêts d'emprunts

- Pour une déclaration forfaitaire qui consiste à déclarer le montant des recettes locatives qui bénéficieront d'un abattement.

- Régime forfaitaire :
- Location vide : 30% sous réserve que les revenus locatifs soient inférieurs à 15 000 €
- Location meublée : 50% sous réserve que les recettes soient inférieures à 32 600 €

- Régime déclaratif :
- Location vide : déclaration avec l'imprimé 2044 ou 2044 SPE et report du résultat sur la déclaration 2042 C
​Les charges déductibles des revenus locatifs sont les travaux d'entretien et de rénovation, les assurances, la taxe foncière, les intérêts d'emprunt. 
En cas de déficit foncier (hors intérêts d’emprunt) son montant est imputable sur le revenu global dans la limite annuelle de 10 700 €. La part du déficit qui excède ce seuil est reportable pendant 10 ans et viendra en déduction des futurs revenus fonciers

- Location meublée LMNP : tenue d'une comptabilité au réel simplifié et déclaration du résultat BIC (imprimés 2031 et 2033) sur la 2042 C.
Les charges déductibles sont les mêmes que pour les revenus fonciers mais en plus on peut déduire les frais de notaire, les frais de négociation, les frais d'agence, frais d'ingénierie et surtout il est possible de déduire les amortissements du mobilier et de l'immobilier.
Le déficit (hors amortissements) est reportable pendant 10 ans sur d'autres revenus de location meublée ou sur les futurs revenus de l'opération.
Les amortissements permettent généralement d'obtenir des revenus locatifs défiscalisés pendant de nombreuses années et pratiquement pendant toute la durée de l'emprunt ayant financé l'opération. En savoir plus sur les amortissements

  • Fiscalité des plus-values
​- La location meublée non professionnelle, bien que bénéficiant du régime BIC suit les mêmes règles de taxation des plus-values que la location nue. En savoir plus sur la taxation des plus values immobilières.

  • Durée de détention en cas de déficit imputé sur le revenu global :
- Location vide : il est obligatoire de louer encore jusqu'au 31 décembre de la 3ème année qui suit l'année sur laquelle le déficit a été imputé.
- Location meublée non professionnelle : aucune contrainte de durée.


Conclusion et notre avis sur la location meublée...


​Bien que ne permettant pas de réduire les impôts sur le revenu global, la location meublée est globalement moins fiscalisée que la location nue tant sur le plan de l'imposition des revenus que pour les prélèvements sociaux de 15,50% (CSG, CRDS et RSA)
Le bail de location meublée est beaucoup plus souple.
Les revenus tirés de la location meublée sont supérieurs à ceux de la location nue.


Nous contacter​

Tél : 06 01 99 97 34
​​​Simulation gratuite​